jeudi 5 mars 2015

LES AUTRES, UN ABÉCÉDAIRE... (suite)

une proposition de Mercedes, le 5 mars 2015

Dans l'ensemble cette nouvelle sélection s'est colorée d'une nuance plus singulière. Les documentaristes vont parfois légèrement transgresser la forme. Le "silence" n'est pas toujours observé au pied de la lettre. Mais toujours le réalisateur s'écarte devant la présence et la parole centrale de l'autre.

Jean Rouch (lettre J) et Javier Lacuesta (lettre L) par exemple s'effacent d'une manière moins absolue et flirtent subtilement avec la fiction. Tandis que Kossakovsky (lettres K) et Philibert (lettre N) vont jouer avec le procédé de l "effet miroir" nous invitant à vivre une expérience émotionnelle nouvelle. 

À leur manière chacun des films nous offre des propositions très représentatives et parfois originales de ce que peut être ou devenir le cinéma direct.
La créativité et la notion d'intimité continuent à définir l'ensemble des sélections de l'Abécédaire.

I comme Inori = Prières / réal. Pedro Gonzalez-Rubio, 2012. - Cote : 301 PRIE

 " La contemplation sensible de Pedro Gonzalez-Rubio a ce goût du détail, un petit vertige qui naît de la rencontre entre une nature luxuriante, immense, et les petits corps fragiles qui la traversent Inori est d'une beauté, pas seulement par ses grandes qualités plastiques mais aussi par ce qu'il raconte, par l'attention portées aux gens et au monde." 

Article complet : >> ICI  

En 2012, le film a été récompensé, au Festival de Locarno, il a reçu le Léopard d'or dans la sélection Cinéastes du présent.

 
J comme Jaguar / réal. Jean Rouch, 1967. - Cote : 305.8 ROUC/1

" Jean Rouch, à peu de choses près, tournait seul […] Jaguar tourné en 1954 ne sera montré qu'en 1967. Treize ans ont séparé le moment du tournage et le moment où il s'est emparé vraiment du film pour le monter. Les voix n'ont été réalisées qu'à cette occasion, au moment du montage. Le film raconte un voyage un peu initiatique, voyage entre documentaire et fiction pour trois énergumènes venant du Niger et se rendant au Ghana […] Le tournage se fait au jour le jour, sans scénario. […]

Article complet : >> ICI   


Pour en savoir plus, dans >> L'Homme : revue française d'anthropologie.


K comme Kossakovsky, Victor / Svyato, 2005. - Cote : 159.92 SVYA

" Et si le documentaire n'était qu'un conte, une manière de passer de l'autre côté du miroir... En filmant Svyato, son fils de 2 ans, qui découvre pour la première fois son reflet, Victor Kossakovski réalise une fable initiatique aussi merveilleuse qu'horrifique - ces deux faces indissociables des histoires enfantines."

Article complet : >>  Vision du réel.ch


L comme Lacuesta, Isaki / La leyenda del tiempo, 2007. - Cote : 791.43 LACU/1

" Ce n'est pas un documentaire mais pas non plus une fiction : un docu-fiction? Une fiction documentaire ? " La leyenda del tiempo" a vu le jour grâce à un désir : celui de connaître l'endroit où est né Camarón ... Mais c'est la réalité qui s'impose ensuite et le réalisateur découvre d'autres histoires : celle d'Isra, de son frère Cheito, de sa petite amie Saray. Le réalisateur les voit, les filme, les laisse vivre et respirer. Pas seulement comme eux le souhaitent, mais aussi comme lui le veut. Et cela donne ce diptyque qui raconte deux histoires vraies qui se transforment en deux strophes d'une même chanson. Deux fragments de vie, inégaux en durée et en intensité qui constituent un nouveau film : le (néo) réalisme d'un film qui nous entraîne dans sa simplicité, sa poésie, son intensité."

Article complet : >> ICI

Des courts-métrages d'Isaki Lacuesta ( 2002-2004)

2012  / réal. Isaki Lacuesta (3'51)


M comme Mayles, Albert et David / Salesman, 1968. Cote : 305.3 DEUX

" Les aventures tragi-comiques de quatre représentants en bibles suivis deux mois dans leur porte-à porte, de Webster, Massachusetts, à Opa-Locka, Floride."

>> Article complet

>> Plus

En 2010, Albert Mayles a 83 ans, il répond à un questionnaire : Un cinéaste au fond des yeux (32) : Albert Mayles lors du festival Cinéma du réel , qui se tient chaque année au Centre Pompidou ( Paris).


N comme Nénette / réal. Philibert, Nicolas. 2010. Cote : 159.95 NENE 

" Nénette est véritablement un film sur l'interprétation, l'écran et la distance. Le visiteur de la Ménagerie devient le spectateur et inversement. La vitre de la cage devient un écran. On y projette des pensées, un film. Nénette le film n'est-il alors qu'un prétexte? Non. Mais un dispositif, ça c'est certain."

>> Article complet 
>> Entretien avec Nicolas Philibert

>> Plus


O comme Otero, Mariana / La loi  du collège, 1994. Cote : 370 LOID

" Jour après jour, tout au long de l'année scolaire 1992-1993, Mariana Otero a filmé les élèves d'un collège implanté au coeur d'une cité en Seine Saint-Denis, dans les salles de cours ou le bureau du Principal, pendant les conseils de classe voire les conseils de discipline."

 >> Article complet


P comme Papisthione / De la vie des enfants au XXIe siècle : comment vont les enfants?, 2000. 
Cote : 300 DELA 

" Par sa forme (des images en noir et blanc à la vitesse souvent contrariée, tantôt muettes, tantôt sonores), le film entretient et affirme sa distance avec le style documentaire, tout en restant pourtant fondé sur des moments de vie réelle, jamais mis en scène."

>> Article complet



Q comme Quand j'étais soldat = I was a soldier / réal. Michael Grigsby, 1970.
Cote : 970 IWAS


" En 1970, Michael Grigsby prend sa caméra et part filmer trois jeunes Texans récemment rentrés du Vietnam. Là, au coeur de l'Amérique profonde et poussiéreuse, les jeunes gens vont progressivement se livrer au réalisateur, étonnés de rencontrer des hommes qui s'intéressent à eux et à leur histoire. [...] 
Le documentaliste anglais Michael Grigsby a participé au mouvement Free Cinema et a réalisé une trentaine de films traitant de la réalité sociale et politique du monde contemporain."


>> Article complet

>> Plus

Colombe d'argent au
>> Festival du film documentaire et du film d'animation de Leipzig,1970

À propos de
>> Michael Grigsby (1936-2013)


Aucun commentaire: