jeudi 12 février 2015

IL Y A 70 ANS, AUSCHWITZ ETAIT LIBERE




Une sélection proposée par Dominique, le 12 février 2015



Le 27 janvier 1945, le camp allemand d'extermination d'Auschwitz, en Pologne, était libéré par l’Armée rouge. Entre avril 1940 et janvier 1945, environ un million d’hommes, de femmes et d’enfants, en grande majorité des Juifs, y ont été tués par les nazis.
Voir : dossier de TV5MONDE

70 ans plus tard, tout le monde s’accorde pour dire : « Plus jamais ça » et tout le monde s’entend sur le fait qu’il faut en parler pour ne pas oublier. Ceci est indéniable, mais on ne peut nier qu’au même moment dans notre monde, des atrocités ont toujours lieu et que depuis 1945, nombre de génocides ou autres crimes contre l’humanité ont été commis.
Alors ne pas oublier, certes, mais surtout et avant tout se poser la question, comment c’est possible ? Comment cela advient-il ? 

Hannah Arendt (article à lire : Hannah Arendt et les camps ),  la philosophe, s’est immédiatement posé la question, lors du procès d’Eichmann : comment un homme « banal » en effectuant consciencieusement son travail, a-t-il pu devenir responsable de la mort de plusieurs millions de personnes ?
Comment cela a-t-il commencé ? Y a-t-il eu des signes avant-coureurs ? Savait-on ce qui se passait réellement?
Plus tard des scientifiques se sont aussi demandé quels processus psychologiques intervenaient, dans ces situations extrêmes des régimes totalitaires. Même quand notre vie n’en dépend pas, quel est notre rapport à l’autorité, jusqu’où est-on prêt à accepter d’obéir ?
« Ne pas forcément dire qu’un Eichmann sommeille en chacun de nous, mais maintenir notre vigilance en éveil, dans la mesure où la société dans laquelle nous vivons n’est pas fondamentalement différente de celle qui a rendu le génocide des Juifs possible, tel est l’enjeu. » Martine Leibovici (Hannah Arendt : totalitarisme et banalité du mal. – PUF)


En plus des nombreux films que la bibliothèque d’Uni-Mail possède sur le sujet (voir plus bas comment les retrouver), voici une sélection de films choisis pour réfléchir à comment maintenir notre vigilance en éveil :


- Jusqu'au dernier : la destruction des Juifs d'Europe / un film de William Karel, Blanche Finger. - 2014








- Hannah Arendt / un film de Margarethe von Trotta. - 2012
- Hannah Arendt : le dur désir de comprendre / une soirée Thema. - 2006


   - Un spécialiste : portait d’un criminel moderne : le procès extraordinaire d’un homme effroyablement ordinaire : Adolf Eichmann / un film de Rony Brauman et Eyal Sivan. – 1999








- Mein Kampf, c'était écrit / un film d’ Antoine Vitkine. – 2007

- Auschwitz, le monde savait-il? / un film de Didier Martiny ; écrit par Jean-Michel   Gaillard et Stéphane Khémis. – 2004




-Dénoncer sous l'occupation / un film écrit par Laurent Joly et David Korn-Brzoza ; réal. par David Korn-Brzoza. - 2011


- La leçon de discrimination / un reportage de Pasquale Turbide, Lucie Payeur. - 2006

-          Race supérieure / un jeu de rôle de Jane Elliott ; réal. Heather T. Marshall.- 2001

-          Les yeux bleus / written and dir. by Bertram Verhaag ; in cooperation with Jane Elliott . – 1996

-          Le jeu de la mort / un film écrit et prod. par Christophe Nick ; réal. par Thomas Bornot, Gilles Amado, Alain-Michel Blanc ; suivi d'un débat présenté par Christophe Hondelatte . - 2010


L’Espace audiovisuel de la Bibliothèque de l’Université de Genève – Site Uni-Mail possède dans sa collection de nombreux films sur cette période sombre de l’histoire de l’humanité.
Vous pouvez retrouver leurs références dans le catalogue rero, en faisant une recherche rapide avec les mots-clés de votre choix (Auschwitz, guerre mondiale 1939-1945, nazisme, Hitler, camps de concentration, Juifs, Eichmann, etc.) et en sélectionnant GE UNI-MAIL - Médiathèque




 






Aucun commentaire: